Un homme donne rendez-vous à une revenante sans le savoir …

 Les coureurs de jupons devraient se tenir tranquilles. Voici encore un récit qui relate la mésaventure d’un jeune homme qui n’a pas hésité à draguer une inconnue qui, en fait, n’était pas vivante.


J’étais encore élève au CFP La Salle de Daloa quand j’ai été témoin d’un fait vraiment hors du commun. Je vivais dans une des dépendances de la maison de mon oncle, dans le quartier Soleil ; ceux qui connaissent bien Daloa, savent que ce quartier est à proximité du cimetière et derrière la maison de mon tuteur justement, il y avait même des tombes.
Un soir, alors que nous étions en pleine causerie entre amis, le fils de mon tuteur repéra une jeune fille de l’autre côté de la rue. C’était un Don Juan et il était hors de question pour lui de la regarder partir sans la draguer. Celle-ci, le fixant dans les yeux comme pour l’attirer, traversa la route pour passer tout près de nous.
Mon cousin n’hésita pas à l’appeler et tous deux se mirent à causer. Il se faisait tard et le groupe décida de se séparer. Pendant un moment, j’attendis le coureur de jupons, mais il était toujours en pleine discussion avec la jeune fille qui était habillée de manière plutôt extravagante. Fatigué, je rentrai à la maison sans lui.
A peine dans ma chambre, j’entendis frapper à la porte d’entrée de la maison. C’était le fils de mon tuteur. Je me dis qu’il avait peut-être obtenu un rendez-vous galant avec la fille et qu’il venait se changer. Son père lui ouvrit la porte. Mais à notre grande surprise, une fois la porte refermée, quelqu’un frappa violemment en demandant à ce qu’on lui ouvre. Mon tuteur ouvrit et c’est la fille en question qui se tenait debout au seuil de la porte.
Voyant mon cousin juste derrière son père, elle voulut entrer. Depuis ma chambre, je suivais tout ce qui passait à travers la fenêtre de la maison principale. Mon cousin se réfugia d’un bond derrière les fauteuils.
Mon oncle, un ancien combattant, saisit l’inconnue pour l’empêcher de rentrer, mais il dût la relâcher aussitôt !

DECOUVREZ GRATUITEMENT L'INTEGRALITE DE CETTE HISTOIRE VECUE DANS LA RUBRIQUE “RECITS COMPLETS” DE NOTRE SITE INTERNET : www.freelancediteur.com

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne