Merkel et Macron vont proposer une relance des relations UE-Russie et une rencontre avec Poutine – rapports

La chancelière allemande Angela Merkel, soutenue par le président français Emmanuel Macron, souhaiterait que l'UE envisage un « engagement sélectif » avec la Russie sur des questions d'intérêt commun et invite le président Vladimir Poutine à un sommet.


Des diplomates français et allemands ont « pris à contre-pied » les autres États membres de l'UE lors d'une réunion à Bruxelles mercredi en proposant d'inviter Poutine à un sommet avec les dirigeants du bloc, a rapporté mercredi le Financial Times, citant « des personnes au courant des discussions ».
Selon FT, Merkel veut relancer les relations de l'UE avec la Russie selon le modèle fourni par le sommet de Genève de la semaine dernière entre Poutine et le président américain Joe Biden. Bien qu'elle rencontre et parle régulièrement avec Poutine elle-même, la chancelière allemande aurait souhaité un format qui permette à l'UE de s'adresser à la Russie "d'une seule voix".

La proposition avancée par les ambassadeurs dirait que l'UE est intéressée à s'engager avec la Russie dans des domaines d'intérêt commun, tels que l'Arctique, le climat et l'environnement, la santé, l'exploration spatiale, la lutte contre le terrorisme et les questions de politique étrangère telles que la Syrie et l'Iran. , entre autres.

L'UE a suspendu les réunions au sommet avec la Russie en 2014, lorsque Bruxelles a accusé Moscou d' "annexion" la Crimée. La péninsule a voté pour rejoindre la Russie après que les nationalistes soutenus par les États-Unis à Kiev ont renversé le gouvernement ukrainien et écarté un compromis négocié par la France et l'Allemagne.

Merkel et Poutine se sont entretenus au téléphone mardi, à l'occasion du 80e anniversaire de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie et ses alliés. Le même jour, l'hebdomadaire allemand Die Zeit a également publié un éditorial dans lequel Poutine a déclaré que la Russie était "favorable au rétablissement d'un partenariat global avec le reste de l'Europe".

Selon FT, la proposition franco-allemande est « susceptible » d'alarmer la Pologne et les pays baltes, hostiles à Moscou.

Il a également été avancé peu de temps après l'incident en mer Noire, au cours duquel un navire de patrouille et un avion de chasse russes ont tiré des coups de semonce sur un navire de guerre britannique qui a violé leurs eaux territoriales près de la Crimée.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne