Les Brésiliens protestent contre le règne de Bolsonaro alors que le pays atteint 500 000 décès par coronavirus (VIDEO)

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues du Brésil, pour protester contre le règne du président Jair Bolsonaro alors que le pays atteignait le demi-million de morts de Covid-19, imputées à la gestion négligente de la crise des coronavirus par le gouvernement.


Les manifestations ont eu lieu samedi dans la plupart des grandes villes brésiliennes, dont la capitale du pays, Brasilia. Le plus grand rassemblement a eu lieu à Sao Paulo, qui abrite plus de 12,3 millions de personnes et la ville la plus peuplée du pays.

Les militants ont frappé le centre-ville de la ville, condamnant la réponse globale bâclée du gouvernement à la pandémie, et Bolsonaro personnellement, les blâmant pour le nombre croissant de coronavirus. Le président est un sceptique corona bien connu, qui a enfreint à plusieurs reprises les règles de port de masque et de distanciation sociale.

Les manifestants portaient diverses banderoles, critiquant la réponse de Covid-19, ainsi que d'autres problèmes sociaux et économiques imputés au gouvernement de droite. Les militants ont déployé une immense banderole de la taille d'un bloc portant la mention « Vie, pain, vaccins et éducation ». L'un des manifestants a également été aperçu portant une pancarte indiquant «Un demi-million de raisons d'évincer Bolsonaro», un clin d'œil évident à la marque fraîchement atteinte d'un demi-million de décès par coronavirus.

En chiffres absolus, le pays reste parmi les pays les plus touchés au monde avec un nombre de coronavirus de près de 18 millions, éclipsé seulement par les États-Unis et l'Inde. En termes de nombre de morts, le pays occupe désormais une solide deuxième place.

De nombreux manifestants ont exigé que le gouvernement démissionne, insistant sur le fait que Bolsonaro et d'autres hauts responsables doivent être tenus responsables de la crise de Covid-19, ainsi que de la gestion négligente de l'économie du pays. Des découpes en carton, montrant le président et ses fils en robes de prison, ont été repérées lors de l'événement.

« Je suis ici pour me battre pour un pays meilleur et plus juste, avec une éducation pour éliminer ce génocide, cet assassin qui a tué des gens et aussi leur dignité. Quinze millions de personnes sont au chômage dans ce pays, et il se moque de nous », a déclaré un manifestant à Ruptly de RT.

Le virus mortel continue de se propager régulièrement au Brésil, avec quelque 100 000 nouveaux cas et environ 2 000 décès signalés quotidiennement ces derniers temps. Les chiffres des tests plutôt modestes suggèrent également que la situation sur le terrain pourrait être encore pire avec de nombreux nouveaux cas non détectés.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne