COTE D'IVOIRE : ISSIAKA DIABY ET LE RDR JOUENT ILS AVEC LE FEU ?

 Juste rappeler à Issiaka Diaby et au régime qui le soutient en sous main que la date du retour du président Gbagbo n'a pas été choisie au hasard . Me Karim Khan , Le successeur de Fatou Bensouda chargé d'enquêter sur les crimes des forces Pro Ouattara rentrera en fonction le 16 Juin après sa prestation de serment prévue le même jour. Or le président Gbagbo rentre au pays le 17 Juin. Tous vos faits et gestes seront scrutés attentivement ce jour fatidique où tous les caméras du monde seront braquées sur la Côte d’Ivoire .


Ensuite, comme l'avait dit le juge Chile Eboe Osuji lors de l'audience d'acquittement définitif, le président Gbagbo demeure sous la responsabilité de la CPI jusqu'à son retour SÉCURISÉ dans son pays. En français simple , toute atteinte à son intégrité physique tombera sous le coup de la juridiction de la CPI car elle a le devoir de lui garantir la pleine sécurité jusqu'à son domicile d'où il avait été extrait . Les auteurs en subiront donc les conséquences judiciaires . C'est clair ou on doit traduire en dioula ?

Enfin, au delà de ses considérations judiciaires des agissements de ce scélérat affamé, Alassane Ouattara qui chante la réconciliation le jour tout en incitant ce délinquent de Issiaka Diaby la nuit tombée , doit savoir que le moindre débordement orchestré contre le cortège du président Gbagbo va déboucher sur des troubles qu'il ne pourra pas maîtriser au risque d'emporter son régime moribond. Attention à ne pas jouer avec le feu.
Manifester est certes un droit constitutionnel. En revanche, menacer d'arrêter un ex chef d'état qui rentre paisiblement dans son pays est un appel au crime et incitation à la chienlit puni normalement par la loi. Quand on prône vraiment la paix, on met hors d'état de nuire des fauteurs de troubles prêtes à nuire à la tranquillité des populations.

Source : BRICO

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne