Le président du PSG tire contre le Barça et Madrid

Dans un entretien à l'AFP, Nasser Al-Khelaïfi critique le club du Barça et la cible pour avoir mené la tentative ratée de la Super League.


Malgré le fait que le PSG ait été l'un des clubs qui avait une place réservée en tant que fondateur de la Superliga, le club français s'est finalement distancé de l'initiative menée par les deux grands du football espagnol, le FC Barcelone et le Real Madrid , et la Juventus de Turin .

Dans un entretien à l' AFP , le président du Paris Saint-Germain , Nasser Al Khelaïfi a tiré une balle sur le Barça , Madrid et la Juventus pour avoir dirigé la tentative ratée de créer la Super League , une compétition qui selon lui «ne défend pas les intérêts du football ».

Dans le même entretien avec l'agence française, le président de l'équipe parisienne a assuré que "vous ne pouvez pas rompre avec la tradition selon laquelle toute équipe peut réaliser ses rêves". Et il s'est plongé dans l'idée que «le football existe après de nombreuses années et la Super League n'a pas vraiment défendu les intérêts des supporters. Les changements peuvent être étudiés mais sans rompre avec la tradition selon laquelle toute équipe peut réaliser ses rêves », a déclaré Al-Khelaïfi.

Après s'être rallié à l' UEFA et avoir été nommé président de l' ECA , Al Khelaïfi a défendu la continuité des plus grands d'Europe au sein de la plus haute instance du football européen. "Toutes les équipes doivent avoir la possibilité de participer un jour à la compétition la plus importante et le tout sous l'aile de l' UEFA ", a ajouté le Qataris, qui comprend que des changements sont nécessaires dans l'actuelle Ligue des champions . "La Ligue des Campions est une marque très solide qui doit être garantie, mais nous devons tous nous adapter au nouveau marché, à la fois dans les compétitions internationales et nationales", a-t-il conclu.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne